FAQ - Unité d'imagerie et anthropologie forensique (UIAF)

Présentation de l'unité Prestations de l'unité Formation et recherche
 

Dans quels cas fait-on des examens d’imagerie ?

Tous les corps arrivant au CURML bénéficient d’un CT-scanner. Le procureur, avec l’avis du médecin légiste, décide ensuite au cas par cas si une angiographie post-mortem est nécessaire. Les cas éligibles pour une angiographie sont en général : les suspicions d’erreur médicale ou les décès postopératoires, les homicides/suicides avec des plaies par arme blanche ou par arme à feu, les accidents de la voie publique, les morts naturelles d’origine cardio-vasculaire, ...

Dans quels cas fait-on un scanner de surface ?

Sur demande du procureur ou lorsque le spécialiste en scanner de surface reconnaît l’intérêt d’une documentation tridimensionnelle d’une lésion du point de vue forensique. Par ex. : accident de circulation, homicide, dommage corporel,…

Quels sont les cas cliniques ?

Il s’agit de victimes d’agression ou de maltraitance, pour lesquels les examens d’imagerie réalisés à l’hôpital sont re-examinés par les médecins légistes et les radiologues afin d’effectuer une relecture des images avec une interprétation forensique (réponse à des questions précises, telles que la profondeur/trajectoire d’une plaie), de détecter les éventuelles lésions et déterminer leur cause ou leur mécanisme.

Qu’est-ce qu’un TRM ?  

Technicien en Radiologie Médicale : spécialiste en imagerie radiologique et responsable de la qualité des examens effectués au scanner ou à l’IRM.

Comment devient-on TRM forensique ?

Une formation de TRM clinique est préalablement requise. Un intérêt pour les sciences forensiques est indispensable. Il n’existe pas de formation spécifique de TRM forensique, cependant un module Erasmus est proposé à l’HESAV (Haute Ecole de Santé Vaud).

Dans quels cas fait-on des examens d’anthropologie forensique ?

Le procureur, avec l’avis du médecin légiste, décide si un examen anthropologique est nécessaire. Les cas éligibles sont en général : les identifications de restes osseux et les reconstitutions de traumatismes osseux.

Comment faire pour obtenir un stage à l’UIAF ?

Les étudiants TRM étrangers, médecins ou les étudiants post gradués en anthropologie ayant un intérêt pour l’imagerie forensique, ainsi que les médecins légistes, radiologues, anthropologues ou TRM cliniques, peuvent adresser leur demande de stage à : melissa.jotterand@chuv.ch.

 

A noter que les stages ne sont pas rémunérés.